New York walking the walk. Photos I.D. exhibition and show

This project is a festive questioning about identity.

New York, 400 years of immigration, 200 nationalities, like the rest of the United States , has been built by the immigrants coming  from everywhere. American culture is made from this ethnic and racial diversity. All these tribes parade every week in the streets of the city to express their origins, their identity and claim their attachment to the american flag.

All neighborhoods and ethnic groups combined , there are more than hundred parades a year  in New York.

The pictures are printed on giant tarpaulins ( 1mx1m Hd )  hanging from the ceiling with invisible nylon thread. The images seem to fall from the sky, like in the old coal mines changing rooms . The visitor walks in the midst of all these characters who watch him  » face to face ». When the visitor passes  this crowd in black and white and turns around, he discovers another crowd in color this time , which proudly shows  « The colors of America ».
 Exhibition  in the parc des expositions of Saint Brieuc
september 12th to October 12th

New york en marche… photos d’identitès.

Cela faisait des années que j’avais ce projet  en tête. L’actualité dramatique m’a poussé à agir rapidement.

J’ai voulu construire ce projet comme une interrogation festive et positive sur l’identité et l’immigration.  Voici mes parades tribales, iconoclastes, « gay », joyeuses, des images d’espoir.

Je n’avais surtout pas envie de faire un accrochage traditionnel, avec de jolies photos encadrées.

J’ai donc monté cette exposition, comme une vraie manifestation de rue… En entrant dans la salle d’exposition, c’est une foule en marche qui accueille le visiteur. Des dizaines d’individus toutes ethnies et couleurs confondues, vous regardent droit dans les yeux,

Les photos sont imprimées sur des bâches à taille humaine (1mx1m) qui sont suspendues au plafond  par des fils de nylon invisibles. Les  images  semblent  tomber  du ciel,   un peu comme dans les anciens vestiaires des mines de charbon. Le visiteur s’avançe au milieu de tous ces personnages, comme dans une manifestation en se glissant entre les personnages, quand il a  dépassé  cette foule  en noir et blanc. il se retourne, et découvre   au dos des images noir et blanc, une autre foule en couleurs cette fois, qui arbore fièrement
 » Les couleurs  de l’Amérique « 

Parc des expositions de  Saint Brieuc jusqu’a la mi octobre